STAR

STAR est l'application nationale par lequel l’établissement de soutenance peut donner à ses thèses de nouveaux débouchés, qu’il s’agisse de débouchés incontournables (archivage, signalement) ou optionnels (serveurs de diffusion extérieurs à l’établissement, indexation du texte intégral).

Star, carrefour des thèses électroniques françaises

Après plusieurs années de réflexion stratégique, d'expériences pilotes et de sensibilisation, la production et la diffusion des thèses sous une forme électronique ont pris une dimension nouvelle avec la publication de l’arrêté du 7 août 2006 relatif aux modalités de dépôt, de signalement, de reproduction, de diffusion et de conservation des thèses ou des travaux présentés en soutenance en vue du doctorat.
L’ABES et le CINES ont mis en place l’application STAR (Signalement des thèses électroniques, archivage et recherche), située au cœur de ce circuit modernisé, s’appuyant sur la recommandation  du groupe AFNOR sur les métadonnées des thèses électroniques (TEF).
Toutes les conditions (réglementaires, logistiques, techniques) sont réunies pour donner une nouvelle vie aux thèses françaises.
L’ABES met à la disposition de la communauté une brochure Star, utile à tous les établissements ayant choisi aux termes de l'arrêté du 7 août 2006 relatif aux thèses, l'abandon du dépôt papier au profit du dépôt de la thèse électronique.

Pour obtenir des brochures : merci de déposer une demande sur le guichet d'assistance ABESstp.  

Un dispositif global

Si la transition vers l’électronique doit se faire en douceur, c’est que le défi n’est pas seulement de produire et de déposer les thèses sous une forme électronique. En effet, même après un tel dépôt, plusieurs questions cruciales restent en suspens : comment rendre les thèses accessibles ? Comment les indexer ? Comment les signaler ? Comment garantir leur conservation à long terme ? C’est bien d’un dispositif global qu’il s’agit, qui implique différents acteurs au sein des établissements de soutenance, mais aussi les acteurs nationaux mentionnés dans l’arrêté. En effet, si la thèse est un document produit et validé localement par un établissement donné, sa vocation est bien plus large. L’établissement de soutenance doit collaborer avec d’autres partenaires, pour assurer aux thèses une diffusion plus large, un signalement exhaustif et une conservation durable.

Nouveau circuit, nouvel outil

Comment ne pas profiter de la dématérialisation des thèses pour dématérialiser aussi le circuit de gestion et de diffusion des thèses et, par la même occasion, rationaliser et fluidifier ce circuit, tout en offrant de nouveaux débouchés pour le signalement, la recherche et la diffusion des thèses ? C’est précisément dans cet esprit que l’ABES a développé l’application STAR : point central dans le nouveau circuit national des thèses, STAR sert d’interface entre les établissements de soutenance et les autres acteurs du paysage français intéressés par la valorisation des thèses. Star est le guichet unique par lequel l’établissement de soutenance peut donner à ses thèses de nouveaux débouchés, qu’il s’agisse de débouchés incontournables (archivage, signalement) ou optionnels (serveurs de diffusion extérieurs à l’établissement, indexation du texte intégral).

STAR : les arrivées

Les établissements utilisent l’application pour venir déposer les fichiers (éditions d’archivage et de diffusion) de la thèse et saisir les métadonnées associées, qu’il s’agisse des métadonnées descriptives ou des métadonnées de gestion (administration, archivage, droits). Chaque établissement possède un espace de travail collaboratif, dans lequel interviennent ses différentes composantes (doctorant,  école doctorale, scolarité, SCD, …), pour y effectuer les tâches pour lesquelles elles sont habilitées. Star offre plusieurs configurations pour s’adapter aux différents modes d’organisation des établissements.
Mais les établissements peuvent également interconnecter Star avec leurs propres systèmes d’information locaux : au lieu de saisir ou ressaisir les métadonnées de thèses dans STAR, il est possible d’importer en format TEF  . Ce schéma XML a précisément pour vocation d’échanger, sous une forme normalisée et validée, les métadonnées des thèses électroniques françaises.

STAR : les départs

Après validation globale des fichiers et des métadonnées par un acteur habilité par l’établissement, STAR se charge d’une part d’exporter les fichiers d’archives et certaines métadonnées vers la plate forme d'archivage du CINES, d’autre part de convertir les métadonnées TEF en Unimarc pour alimenter en masse le catalogue Sudoc. Ainsi, le signalement dans le catalogue Sudoc, incontournable pour constituer la bibliographie nationale des thèses, est simplifié pour les bibliothèques puisqu’il est effectué automatiquement.
Star met également à la disposition de la communauté les métadonnées dans le format souhaité (TEF, DC ) et une version de diffusion via un réservoir OAI-PMH. Ce réservoir est moissonné régulièrement par le base des thèses européenne (DART).
Enfin, pour chaque thèse, STAR attribue un URL pérenne afin de consolider une adresse d’accès au document en texte intégral quelque soit la plateforme de diffusion choisie.
À côté de ces débouchés, STAR propose à chaque établissement des options supplémentaires comme l'export de la version de diffusion de la thèse vers un serveur de diffusion (CCSD, ABES…).

Fonctionnalités complémentaires de STAR

À côté de ces fonctions de gare de triage, STAR offre des fonctionnalités complémentaires :

  • mise en forme et impression d'une partie des métadonnées sous la forme d'un bordereau. Ce bordereau est aux thèses électroniques ce que le formulaire d'enregistrement de thèse soutenue est aux thèses papier. En effet, tant que les technologies de signature électronique ne seront pas plus répandues, le circuit électronique de gestion des thèses devra faire un détour par le papier et les signatures traditionnelles.
  • archivage  des thèses électroniques : STAR sert d'intermédiaire entre les établissements et système d’archivage mis en place par le CINES (PAC). Cela comprend bien sûr le transfert initial mais aussi, en cas de besoin, la récupération d’une thèse archivée.
  • saisie des métadonnées des thèses : il s'agit d'un processus collaboratif qui fait appel à différents métiers au sein de chaque établissement. Si certaines métadonnées sont communes aux différents métiers (informations sur le doctorant, le directeur de thèse, le jury, date de soutenance, titre de la thèse…), d’autres relèvent exclusivement d’un seul métier. C’est le cas par exemple des métadonnées d’autorité :  à partir de STAR, afin de simplifier et de contrôler la saisie, le bibliothécaire peut lier les références des thèses à des notices d’autorité présentes dans le catalogue Sudoc. D’autres métadonnées sont renseignées automatiquement, comme les métadonnées techniques de chaque fichier de l’édition d’archivage de la thèse.
  • interrogation et recherche : la base des métadonnées est interrogeable par chaque établissement, à des fins administratives.
  • identification unique : un identifiant persistant (PID) est associé à chaque thèse. Il permet de donner accès à la thèse en ligne de manière durable, où qu’elle se trouve. Par exemple, seul ce PID sera mentionné dans les notices Sudoc. L’ABES maintiendra par ailleurs un service de résolution qui assurera la correspondance entre le PID et la (ou les) URL(s) de la thèse. Le suivi des URLs se fait dans STAR, et seulement dans STAR. Enfin, ce PID et son service de résolution offrent des fonctionnalités avancées, pour une gestion plus fine des différentes versions, éditions et localisations de chaque thèse.

Pour en savoir plus

  • Arrêté du 7 août 2006 relatif aux modalités de dépôt, de signalement, de reproduction, de diffusion et de conservation des thèses ou des travaux présentés en soutenance en vue du doctorat
  • TEF : Recommandation AFNOR - Schéma de métadonnées pour les Thèses Électroniques Françaises
  • Mennessier Anne-Laurence ; Daubernat Séverine ; Giloux Marianne ; Mauger Perez Isabelle, "Valorisation de la production académique - Collecte, conservation, diffusion", Bulletin des Bibliothèques de France, 2011, n°1 - http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2011-01-0026-006
  • Bihan Solenn ; Cambier-Meerschman Perrine ; Granger Sabrina, "Nouveau dépôt des thèses, nouveau positionnement pour les bibliothèques ? - Les retours d'expérience des services communs de la documentation de Lille 2 et Valenciennes", Bulletin des Bibliothèques de France, 2011, n°1 - http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2011-01-0037-008
Remonter