Accueil > Connaître l’ABES > L'agence bibliographique de l'enseignement supérieur

L'agence bibliographique de l'enseignement supérieur

Présentation

L’ABES a été créée en 1994  pour mettre en œuvre le Sudoc , catalogue collectif des bibliothèques de l’enseignement supérieur. Ouvert en 2001, le Sudoc est une réussite éclatante : avec 1 419 bibliothèques déployées auxquelles s’ajoutent les 1793 bibliothèques publiques ou privées du réseau Sudoc-PS, spécialisé dans le signalement des publications en série, plus de 10 millions de notices bibliographiques, 32 millions de documents localisés et 24 millions d’interrogations publiques en 2010, il occupe une place éminente dans le dispositif documentaire français de l’enseignement supérieur et de la recherche.

A partir de 2002, l’ABES a diversifié son action dans plusieurs domaines de l'Information Scientifique et Technique.

Pour connaître l'historique, consulter la frise chronologique .

La mutualisation

En tant qu'opérateur de l’État, l'ABES crée et gère des outils et services documentaires au bénéfice de la communauté des Universités et de la Recherche, dans le cadre d’une stratégie nationale. Un nouvel équilibre est en train de s’établir entre ces deux composantes, démontrant que mutualisation et action nationale sont bien compatibles.

L’action de l’ABES s’inscrit dans une double exigence :

  • elle met en œuvre une stratégie nationale définie par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (MESR) et plus particulièrement par la Mission de l'information scientifique et technique et du réseau (MISTRD)
  • elle veille à ce que les produits et services définis dans ce cadre répondent aux besoins des établissements.

C'est principalement par le canal de la commission "Signalement et systèmes d'information" de l'ADBU (commission succédant à l'AURA, association du réseau des établissements utilisateurs de l’ABES) que s'établit le dialogue avec les établissements mais aussi au sein des nombreux groupes de travail qu'elle anime. Autre rendez-vous annuel incontournable pour les membres des réseaux : les Journées ABES .

L’ABES mutualise les forces et les énergies et les met en cohérence.

L’innovation

De nouveaux services aux professionnels

L’ABES poursuit dans la voie de l’innovation : le projet API Sudoc, débuté en 2009, a débouché sur des réalisations concrètes et de nouveaux services destinés aux professionnels : IdRef, Exemplarisations en masse, Self Sudoc, Colodus. Des initiatives destinées aux professionnels, peu médiatisées mais véritablement innovantes du fait qu'elles visent à développer de nouveaux services autour des données du Sudoc en s'affranchissant des contraintes des progiciels historiques du Sudoc.

L’ouverture des données

Les projets innovants de l'ABES se fondent essentiellement sur une politique d’ouverture des données et d'interopérabilité : entre les différentes applications gérées par l'ABES, entre celles-ci et les applications de l'enseignement supérieur et de la recherche. C’est dans ce sens que l'ABES œuvre, avec le LIRMM , dans le cadre du projet SudocAd, puis du projet Qualinca, qui consiste à développer un prototype s’appuyant sur les technologies du web sémantique, capable d’enrichir des corpus de partenaires comme le TGE Adonis (Huma-Num) pour sa plateforme de recherche ISIDORE . Le web sémantique est un champ prometteur pour l’enrichissement des recherches documentaires que l’ABES a commencé d’investir.

Le portail des thèses

La stratégie de l’ABES pour la valorisation des thèses prend forme progressivement avec la mise en cohérence de son dispositif éclaté entre plusieurs applications appelées à converger : nouvelle version de l'application Star   en 2010, ouverture du moteur de recherche des thèses françaises theses.fr en juillet 2011 et, en octobre 2011, ouverture de l'application Step dédiée au signalement des thèses en préparation, cette application ayant remplacé le Fichier Central des Thèses.

Les ressources électroniques

Autre nouveau domaine investi : les licences nationales dont la négociation et l’acquisition ont été confiées à l’ABES. Cette nouvelle mission est un témoignage de reconnaissance de l’expérience acquise depuis plusieurs années par l’agence dans le portage de groupements de commandes . En devenant opérateur de toute la chaîne d’acquisitions et plus seulement du seul portage administratif et financier, l’ABES étend son domaine d’expertise en mettant en œuvre de nouvelles méthodes de négociation.

Le projet d’établissement 2012-2015

C’est à l’automne 2010 qu’ont démarré les travaux de préparation du projet d’établissement 2012-2015 qui s’appuie sur de multiples contributions, internes et externes. La création du Conseil scientifique, prévue dans le projet 2008-2011 a trouvé tout son sens dans la rédaction de ce nouveau projet : il était en effet indispensable que l’ABES s’ouvre au-delà des bibliothèques et puisse s’appuyer sur les contributions de chercheurs et d’experts étrangers pour penser son avenir.

Gouvernance

Depuis le 1er octobre 2013, l’ABES est dirigée par Jérôme Kalfon. Elle est gérée par un conseil d’administration et un conseil scientifique (consultatif). Depuis 2009, les équipes de l'ABES ont été appelées à se renforcer : 74 personnes travaillent actuellement à l'ABES.

Voir les organigrammes

Historique

A l'occasion des 20 ans de l'ABES, une frise chronologique a été conçue, retraçant les évènements marquants de l'Agence.

 abes_frise_chronologique

Dernière mise-à-jour : le 19/05/2014

Remonter